Pour la parité des genres dans les médias d'ici 2025.

Aïssatou Sidibé

Infirmière et présidente, Vivre 100 fibromes

Fibrome utérin; Santé des femmes; Discrimination en santé; Gynécologie; Personnes noires; Personnes racisées; Anémie; Infirmière; Système de Santé

Médias

Biographie

Infirmière à l’Institut de cardiologie de Montréal, Aïssatou a subi deux hospitalisations majeures dues aux fibromes utérins en 2013 : la première pour une anémie sévère et la seconde pour une thrombo phlébite (caillot de sang dans la jambe droite).

Durant ces épreuves, elle a constaté un manque de connaissances et d’informations sur les fibromes utérins au Québec. L’intérêt qu’elle porte pour la santé de la femme l’a poussé à agir en créant le blog Fibromelles puis l’association Vivre 100 fibromes afin de contribuer à une meilleure prise en charge du fibrome utérin en tant que présidente.

Le manque d’investissement financier et d’intérêt des autorités publiques ne fait qu’accroître l’isolement social des femmes atteintes de fibromes utérins. Elle pense que, comme elle, beaucoup de femmes souffrent en silence dû à un manque de mesures préventives, éducatives et informatives.

Journalistes: Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez des suggestions d’intervenantes pour des sujets d’actualité