Pour la parité des genres dans les médias d'ici 2025.

L’art de l’article d’opinion

Vous aimeriez partager votre expertise dans les médias, mais vous vous demandez par où commencer? L’article d’opinion peut vous permettre de rejoindre un large public en gardant le contrôle du message. Nous partageons les bases de notre méthode en 5 étapes.

RÉDACTION D’UN ARTICLE D’OPINION

Notre méthode en 5 étapes vous aide à démarrer et vous sauve du temps.

Planifier ces 5 éléments avant de commencer la rédaction vous aidera à…

  • Définir un énoncé de thèse appuyé par des arguments solides
  • Organiser votre argumentaire de façon convaincante
  • Avoir en main un plan qui vous permet d’étoffer votre article au moyen de détails et de transitions appropriées

DÉTERMINEZ DANS QUEL MÉDIA VOUS AIMERIEZ QUE VOTRE ARTICLE PARAISSE

En choisissant d’abord le site ou la publication dans lequel vous souhaitez que votre article paraisse, vous pouvez :

  1. Déterminer si le lectorat a déjà été exposé à ce sujet et quelle approche a été utilisée
  2. Préparer votre argumentaire de manière à sensibiliser le lectorat et à capter son attention
  3. Respecter la longueur du texte exigée par le média
  1. RÉDIGEZ UNE THÈSE

Résumez, en une courte phrase, votre argument principal. Que voulez-vous que les gens pensent ou croient après avoir lu votre article? (Par exemple, « Le Canada doit adopter une stratégie énergétique nationale » ou « Il faut démolir le barrage de Saint-Émile pour protéger les canards »). L’énoncé de la thèse n’apparaît pas nécessairement dans l’article d’opinion (même s’il le peut); sa valeur principale est de vous donner un point de départ clair et une direction pour accélérer le processus et renforcer votre article.

  1. TROUVEZ DES ARGUMENTS POUR APPUYER VOTRE THÈSE

Sélectionnez les arguments les plus forts et les plus convaincants, idéalement provenant de trois genres ou sources différents. Celles-ci peuvent inclure des statistiques, des rapports gouvernementaux, des études de cas, des anecdotes, des précédents historiques ou internationaux, des conclusions d’experts, des textes de référence (recherche évaluée par les pairs…), des résultats de sondages, des entrevues personnelles, des rapports de témoins, ou encore une expérience personnelle ou un témoignage.

  1. ANTICIPEZ ET RÉFUTEZ BRIÈVEMENT UN CONTRE-ARGUMENT ATTENDU

Choisissez un contre-argument susceptible d’être mobilisé par vos détracteur et réfutez-le brièvement à l’aide de preuves additionnelles. Évitez toutefois d’y consacrer trop d’espace.

Il est aussi possible d’articuler votre texte autour d’une série de réfutations des contre-arguments habituels, du type « 5 mythes à déconstruire sur… » ou « 3 idées reçues à propos de… ». Lorsque le sujet s’y prête, ce type de construction peut être particulièrement clair, efficace et mémorable.

  1. TROUVEZ DES ANCRAGES DANS L’ACTUALITÉ

Quel événement, sujet d’actualité, anniversaire, nouvelle recherche, décision attendue ou tendance émergente peut être relié à votre article pour encourager sa publication au moment opportun? L’ancrage ne doit pas nécessairement structurer l’ensemble de votre texte, mais il donne une raison au média de publier votre texte maintenant.

  1. RÉDIGEZ UNE AMORCE (LEDE) COURTE ET PERCUTANTE QUI PIQUE LA CURIOSITÉ DES LECTEURS

Il s’agit d’ « accrocher » les lecteur.trices qui ne sont peut-être pas déjà au courant ou intéressé.es par votre sujet et les encourager à poursuivre la lecture. Par exemple, vous pourriez employer une affirmation surprenante, contredire la sagesse conventionnelle, relayer un témoignage percutant, présenter une juxtaposition ou une opposition frappante, raconter une histoire dramatique, décrire un fait surprenant, démontrer l’impact d’une situation sur des humains ou des animaux, citer une tendance populaire ou encore une personne connue …

 

RASSEMBLEZ LES ÉLÉMENTS DE L’ARTICLE ET LA CONCLUSION

Regroupez les éléments que vous avez rédigés en un argumentaire cohérent avec des transitions appropriées et d’autres exemples pertinents ou des analogies pour enrichir l’article. Employez un vocabulaire concret, imagé et évocateur. Concluez ensuite sur une note mémorable en offrant une solution, en formulant un appel à l’action, en revenant sur votre introduction ou votre amorce ou en énonçant explicitement votre thèse.

QUELQUES MOTS SUR VOUS

Rédigez une ou deux courtes phrases qui apparaîtront en marge de votre article pour indiquer aux lecteur.trices d’où provient votre expertise et quelle affiliation ou expérience pertinente justifie votre prise de position.

RÉVISEZ ET AMÉLIOREZ

Mettez votre article de côté pour une heure ou une journée, puis relisez une copie imprimée (ou relisez le texte à voix haute). Si possible, faites-le lire par quelqu’un qui est peu familier avec votre domaine d’expertise. Éliminez les mots inutiles, les répétitions, le jargon, les clichés et la forme passive. Respectez la limite du nombre de mots et soumettez votre texte à un logiciel de correction.

RÉVISEZ AU BESOIN

Prenez en compte les commentaire de vos réviseur.euses : si il(s) ou elle(s) trouve(nt) qu’un passage de votre article est peu intéressant, clair ou convaincant, d’autres seront certainement du même avis. Le texte doit être lisible et percutant.

RÉDIGEZ UNE LIGNE OBJET CONVAINCANTE ET VOTRE NOTE À L’ÉDITEUR

Indiquez dans la ligne « Objet » de votre courriel un sujet évocateur – p. ex. : « Article d’opinion : La RAMQ doit financer les soins de transition pour les personnes trans » – qui incitera l’éditeur à lire votre courriel.

Dans le corps du texte, vous devez convaincre, en deux ou trois phrases, le rédacteur ou la rédactrice du journal ou du site Web de publier votre article dès maintenant. Pour ce faire,

  1. Mentionnez l’ancrage dans l’actualité
  2. Révélez votre thèse
  3. Présentez succinctement vos compétences

SOUMETTEZ VOTRE ARTICLE

Copiez votre article d’opinion directement dans la boîte de message de votre courriel, sous votre message à l’éditeur. Indiquez votre numéro de téléphone et, au besoin, demandez une réponse dans un délai précis.

ENCOURAGEZ VOTRE RÉSEAU À PARTAGER L’ARTICLE

Une fois votre article publié, informez vos collègues de la publication de votre article, encouragez-les à le partager avec leurs réseaux (et signalez-le nous, nous le partagerons également). Invitez-les aussi à vous faire part de commentaires constructifs et positifs.

 

Nous avons hâte de vous lire!

 

Journalistes: Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez des suggestions d’intervenantes pour des sujets d’actualité